Afrique : plus que la crise sanitaire, les jeunes sont préoccupés par leurs conditions socio-économiques (sondage)

portaileco
Partagez l'info économique!!

Par Eddy Kazadi

En ce temps où le monde est encore sous l’occupation de la pandémie du Coronavirus, les jeunes africains sont plus préoccupés par leur avenir que par les conditions sanitaires qui prévalent.

Selon un sondage réalisé par la fondation Mo Ibrahim, les impacts sociaux et économiques actuels ou futurs engendrés par la Covid-19 tels que le chômage, l’insécurité alimentaire et l’urgence de changer le modèle économique actuel du continent ont été cités parmi les plus grandes inquiétudes de la kyrielle de jeunes africains.

Au total,  237 jeunes habitants du continent, tous de niveau moyen et de divers domaines, issus de  43 pays ont participé à cette enquête au mois de juin. Les personnes sondées sont d’anciens boursiers élèves et universitaires de la fondation Mo Ibrahim groupés au sein du Now Generation Network (NGN), et du Forum annuel de la génération actuelle (NGF).

Ils estiment que les gouvernements des pays africains sont beaucoup trop impliqués dans les mesures préventives et restrictives pour lutte contre le coronavirus au point de reléguer au second plan les questions sociaux et économiques. La pandémie à coronavirus n’est donc pas le plus grand défi du continent en ce moment. Malgré la crise sanitaire, les problèmes de la jeunesse africaine restent les mêmes.

 Ce qui ressort dans les conclusions de la fondation auteure de l’enquête : « les principales conclusions de l’enquête semblent contredire la pensée actuelle selon laquelle la crise sanitaire est le plus grand défi de l’époque ».

En ce temps en République Démocratique du Congo, le Chef de l’Etat a décidé de lever toutes les mesures contraignantes et restrictives qui bloquaient les activités économiques, sans annoncer un plan pour favoriser la relance économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Difficulté dans la mobilisation des recettes : le gouvernement recourt encore au Bons du Trésor

Partagez l'info économique!! Par Eddy Kazadi Le gouvernement de la République Démocratique du Congo, en difficulté dans la mobilisation des recettes, a une fois encore recouru aux Bons du Trésor pour assurer ses dépenses publiques. Ce mardi 28 juillet, l’Etat congolais a emprunté 20 milliards de francs congolais ou 10 […]