Agriculture : au Kenya, les producteurs du café tombent amoureux de la culture d’avocats

portaileco
Partagez l'info économique!!

La culture d’avocats séduit de plus en plus au Kenya. Les producteurs de café dans le pays s’intéressent de plus en plus à cette culture. Elle présente plusieurs avantages qui ne laissent pas ces producteurs dans l’indifférence.

D’après FreshPlaza cité par l’agence ecofin, nombreux exploitants se tournent davantage vers le fruit vert en raison de multiples avantages qui lui donne une grande valeur ajoutée. En effet, le fruit nécessite beaucoup moins de soins que le café. En plus, il offre une rémunération plus intéressante en comparaison à ce que peut offrir la filière du café . L’autre avantage de l’avocat est qu’il est moins sensible aux aléas du climat.

La demande mondiale d’avocats croit à grande vitesse. Cela est notamment du à sa richesse en fibres et acides gras qui ont un effet positif sur le taux de cholestérol dans le sang. Grâce à cela, cette culture devient de plus en plus un bon moyen pour les producteurs de booster leurs bénéfices. Pour l’entretenir, il faut beaucoup moins d’eau que pour le café. En sus, ce dernier est sensible aux sécheresses prolongées, contrairement à l’avocat.

«  La demande en avocats est en pleine croissance parce que les consommateurs le voient comme un fruit nutritif et possédant des effets importants sur la santé. Je sais que la culture de l’avocat me permettra de me faire de l’argent », affirme Seve Mbugua, ancien producteur de café du comté de Nyeri, qui s’est depuis lancé dans la culture de la variété Hass de l’avocat.

Signalons que le Kenya est le premier exportateur africain d’avocats. Les importations de ce fruit ont rapporté 4,8 milliards de dollars américains en 2016, selon les données du Centre du commerce international (ITC).

Par Eddy Kazadi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Sud-Kivu : la FEC pour un guichet unique de canalisation des recettes

Partagez l'info économique!! Lors d’un échange avec les jeunes entrepreneurs à Bukavu samedi 17 octobre, les opérateurs économiques membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) demandent la création d’une structure étatique ayant pour mission de recevoir tous les impôts collectés dans différentes régies financières. « Nous, les entrepreneurs, les […]