Communication de l’ECC : entreprises publiques et RAM au menu

Partagez l'info économique!!

Le Comité exécutif national de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) a fait une déclaration ce dimanche 23 mai. Au cours de celle-ci, il demande au président de la république et au gouvernement de veiller à assurer la bonne gestion et la croissance des entreprises du portefeuille de l’Etat, en les dépolitisant lors de prochaines nominations.

« (Nous) exhortons le président de la république et le gouvernement à veiller sur la dépolitisation des entreprises publiques lors des nominations des mandataires », a déclaré le comité exécutif de l’ECC.

Encore pendante, la question du Registre des appareils mobiles (RAM) préoccupe également les hommes d’église. Selon eux, cette taxe appliquée sur la population ne favorise aucunement leur condition de vie.

« (Nous) invitons le gouvernement à réexaminer la taxe RAM appliquée sur une population qui vit déjà au seuil de la pauvreté », rajoute-t-il.

Signalons que l’ECC encourage la politique de la gratuité de l’enseignement décidée par le président Félix Tshisekedi et mise en exécution par le gouvernement. Cependant, elle demande une prise en charge adéquate des enseignants et la construction de nouvelles infrastructures scolaires dans le pays.

Par Eddy Kazadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *