Congo : Léon Juste Ibombo exige des corrections aux manquements constatés sur le réseau de fibre optique Congo-Gabon

portaileco
Partagez l'info économique!!

Léon Juste Ibombo (photo), le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique, a fait le point de la mise en œuvre du projet Central African Backbone (CAB), dans son volet Banque africaine de développement (BAD), le 22 janvier 2020.

Au cours de cette rencontre, il a dénoncé l’échec du réseau d’interconnexion par fibre optique Congo-Gabon, mis en service en 2017, dans la prise en relai de la connexion à Internet du pays à la suite de la coupure du WACS il y a quelques jours. Un échec qui découle de nombreuses négligences constatées dans le déploiement de cette infrastructure télécoms.

Selon les rapports fournis par le délégataire, Léon Juste Ibombo déclare que les « négligences graves » constatées lors de la construction du réseau Congo-Gabon incluent le déploiement de l’infrastructure sans gaines de protection, des fouilles construites sans tenir compte des usages, des câbles exposés à l’air libre sans protection qui ont suscité des actes de vandalisme.

Pour le ministre, qui a appelé à une correction rapide de toutes ces erreurs pour garantir que le tronçon CAB Congo-Gabon remplisse son objectif d’amélioration des services télécoms en qualité et en quantité, il est indispensable que ces manquements servent de mise en garde dans la construction de l’interconnexion Congo-Cameroun et Congo-RCA, ainsi que du data center national. 

Hormis les manquements à corriger sur le réseau Congo-Gabon, il a également sommé l’unité de coordination du projet CAB Congo à se conformer à la nomenclature administrative fixée.

« Des réunions avec les différentes parties prenantes ont été organisées par votre unité de coordination du projet sans que le ministre soit partie prenante. Pire encore, aucun rapport n’a été rédigé à cet effet. Il nous est revenu que le contrôleur est ici à Brazzaville avec un autre partenaire du projet sans que nous en soyons informés, et sans être venu présenter les civilités au ministre de tutelle », a dénoncé le ministre. Il a sommé l’unité de coordination du CAB à se référer désormais systématiquement à sa tutelle qu’est le ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique pour toute activité.

Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Zambie : ERG suspend ses activités à la raffinerie de cobalt et cuivre Chambishi Metals

Partagez l'info économique!!La seule raffinerie qui produit du cobalt métal en Zambie ne fonctionne plus. Eurasian Resources Group a déclaré jeudi qu’elle suspendait les activités à Chambishi Metals, en raison d’une pénurie de concentrés de cuivre et cobalt nécessaires à la production de cathodes. « Il n’a pas été possible de […]