Covid : une étude démontre que les entreprises basées à Kinshasa sont les plus touchées

portaileco
Partagez l'info économique!!

On n’en parlera jamais assez. Les effets néfastes de la pandémie de Covid sur les entreprises sont énormes et avec la deuxième qui prend de l’ampleur en RDC, les craintes sont perceptibles. Une récente étude conjointement menée par la fédération des entreprises du Congo et ELAN RDC dont les résultats ont été publiés ce mercredi 6 janvier rapporte que les entreprises évoluant principalement dans la capitale sont les plus touchées par les conséquences de Covid.

Les restrictions et d’autres mesures prises par les autorités pour protéger les vies de la population ont mis les entreprises dans des conditions qui rendent leur relance difficile. Certaines entreprises ont vu leurs revenus baisser considérablement, d’autres connaissent d’énormes problèmes dans la chaîne d’approvisionnement. 

Selon les données recueillies, « 93% des entreprises de la capitale de la RDC ont fait état d’une baisse de leurs revenus, contre 62% en novembre. 77% ont connu des retards dans leur chaîne d’approvisionnement en décembre, contre 54% le mois dernier. 38% ont déclaré qu’elles pourraient avoir du mal à rembourser leur prochaine dette, contre 16% dans l’enquête de novembre », indique cette étude.

Et d’autres ne savent pas rembourser à échéance les dettes contractées. Il paraît clairement que les effets de la deuxième vague ont impacté les entreprises bien avant l’annonce par les autorités du couvre-feu, au mois de décembre, pour freiner le virus.

« 65% déclarent une diminution de leurs revenus mensuels par rapport à la même période l’année dernière, contre 59% en novembre. 25% ne sont pas sûres de pouvoir effectuer leur prochain remboursement mensuel de dettes en décembre. 65% connaissent des retards ou des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, contre 60% le mois précédent », rapportent les résultats de l’étude.

L’étude relève que les entreprises connaissent davantage de difficultés face à cette deuxième vague et que plusieurs emplois sont touchés. En outre, plusieurs entreprises ont encore l’aide du gouvernement pour se maintenir.

« Plus d’un quart des entreprises emploient moins en CDI qu’à la même époque l’année dernière et une entreprise sur dix a dû réduire ses effectifs en décembre. Un tiers des moyennes et grandes entreprises ont réduit leurs dépenses d’investissement par rapport à la même période l’année dernière. 39% déclarent avoir encore besoin du soutien du gouvernement pour faire face aux effets de la crise, mais seuls 2% ont reçu un tel soutien », précise l’étude.

Avec cette nouvelle étude de la FEC et ELAN RDC, l’année 2021 durant laquelle les entreprises comptaient se battre pour leur relance risque de clouer au sol nombre d’entre elles.

Par Eddy Kazadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Budget 2021 : l’assemblée nationale vaut 110 millions de dollars

Partagez l'info économique!! La polémique autour de l’affaire du budget de la session extraordinaire n’est pas encore retombée malgré les éclaircissements du bureau d’âge. Mais, il est nécessaire de savoir que l’allocation budgétaire de l’assemblée nationale dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2021 se chiffre à 110 millions de dollars […]