ESU : « tout contrat de crédit des établissements doit passer par le cabinet du ministre » (Thomas Luhaka)

portaileco
Partagez l'info économique!!

Par Eddy Kazadi

Dans une note circulaire du 3 février rendu public ce mercredi 12 février, le ministre de l’ESU, Thomas Luhaka, interdit aux établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de contracter des prêts auprès des banques sans son autorisation préalable.

Pour le ministre, le fait de contracter des crédits est contraire à la bonne gouvernance et peut mettre ces établissements en difficulté en cas d’incapacité à rembourser.

« Une telle pratique est non seulement contraire à la bonne gouvernance dans la mesure où elle constitue une entorse grave à l’acte d’engagement éthique auquel chacun a individuellement adhéré, mais aussi et surtout cette pratique met en danger l’existence même de l’Etablissement dans l’hypothèse d’une incapacité de remboursement du crédit », explique-t-il.

Le ministre ordonne aux responsables des établissements qui ont déjà contracté des crédits à dater du mois de septembre 2019 de déposer le dossier complet de crédit dans un bref délai.

Il les invite également au strict respect du vade-mecum pour éviter les sanctions.

« Désormais, j’invite tous les chefs d’Etablissements publics, sous peine des sanctions sévères, au respect strict des prescrits du vade-mecum du Gestionnaire en matière de crédit », renseigne la circulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Afrique : 100 millions USD à mobiliser pour soutenir les femmes d’affaires du continent

Partagez l'info économique!!Par Eddy Kazadi Un montant de 100 millions de dollars devra être mobilisé pour booster les investissements dans des entreprises dirigées par les femmes principalement, dans les domaines prioritaires de l’éducation, de la santé, de l’énergie propre, de l’agriculture et de l’industrie manufacturière. Cette initiative, en faveur des […]