Financement du programme de 100 jours : l’ODEP éclaircit les zones d’ombre

portaileco 1
Partagez l'info économique!!

Le sujet défraie la chronique dans le pays. Au total 492 projets étaient réunis dans un programme dit de 100 jours, des travaux censés être, en miniature, la vision du Chef de l’Etat dans le pays. Seulement, depuis la mise en place du gouvernement Ilunkamba, ces travaux stagnent dans leur exécution. Depuis, c’est la guerre de contradictions dans les chiffres sur ce programme.

Après le Dircab du président de la république Vital Kamerhe et le ministre des finances Sele Yalaghuli, l’Observatoire de la Dépense publique (ODEP) entre  dans la danse.

Il assure que les prévisions initiales présentées lors du go des projets donné par Félix Tshisekedi étaient évaluées à 304 097 742 dollars pour des besoins nécessitant 488 145 106 dollars. Selon cette organisation, l’ensemble du projet a reçu 62% des 304 097 742 dollars dans la phase de mise en œuvre.

En outre, certains projets non prévus dans ledit programme ont été exécutés  et ont reçu un financement s’élevant à 26 544 407,71 dollars sur un montant estimé de 2 026 544 407,71 dollars.

Ces travaux de 1OO jours ont sensiblement fait chuter les réserves de change de la Banque Centrale du Congo à 869,88 millions de dollars. Il a fallu l’intervention du Fonds monétaire international pour les remonter à plus d’un milliards de dollars.

L’ODEP rappelle que « La suspension de fait de la loi des finances de l’année 2019 par la lettre du Directeur de Cabinet du Président de la République, de Février 2019 a mis fin au rôle des ministères de tutelles dans l’engagement des dépenses des secteurs. Toutes dépenses devraient recevoir le quitus de la présidence de la République. Face à l’irresponsabilité des ministères de tutelle, qui doit alors rendre compte de ce contrat juteux de 2 milliards USD ? La négation du cadre légal a automatiquement occasionné des nombreux dysfonctionnements que notre rapport relève, condamne et propose les corrections et améliorations ».

Eddy Kazadi

One thought on “Financement du programme de 100 jours : l’ODEP éclaircit les zones d’ombre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Caisse nationale de péréquation : 2020 l’année du développement

Partagez l'info économique!!« (…) Le développement à la base va connaître son début à partir de cette année. » cette affirmation est du Directeur Général de la caisse nationale de péréquation (CNP),  au sortir d’une audience ce 30 janvier à la Vice primature ministère du budget. Reçue par le VPM ministre du […]