Ministre des Mines en RDC: “Nous souhaitons positionner la RDC comme principal producteur de cobalt sur la scène internationale »

portaileco
Partagez l'info économique!!

Après le panel d’ouverture du 17 juin au début de l’évènement numérique DRC Mining Week, le Ministre des Mines du pays, Professeur Willy Kitobo Samsoni, a accepté de rester en ligne et de passer du temps à répondre à certaines des questions soumises par le public lors de la session en direct. Les modérateurs étaient Louis Watum, Directeur des Opérations pour Ivanhoe Mines RDC et Président de la Chambre des Mines ainsi qu’Elodie Delagneau, Directrice de DRC Mining Week.

Monsieur le Ministre, en avril dernier, dans un article intitulé « RDC, cinq mesures pour réduire l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le secteur minier », vous avez proposé de faciliter l’approvisionnement et l’exportation de produits miniers commerciaux. Qu’a-t-on réellement fait à cet égard à ce jour?

Nous avons en effet publié des mesures proposées par notre gouvernement pour atténuer l’impact négatif de la pandémie sur le secteur minier.

Concernant la question de l’importation, avec la fermeture de nos frontières, comme vous le savez, nous importons d’Afrique du Sud, de Chine, des produits nécessaires à l’extraction et à l’exploitation de nos mines. Donc, quand il n’y a pas d’entrée, c’est comme si nous n’avions pas d’air, nous ne pouvons pas produire. Outre l’acide sulfurique, produit localement, de nombreux intrants chimiques proviennent de l’étranger. Ce sont des collecteurs et concentrateurs pour la flottation des minéraux qui sont essentiels comme le sulfhydrate de sodium. La production a donc fortement ralenti.

Il en va de même pour les exportations; nous devons pouvoir transporter nos produits hors de la RDC.

Le gouvernement a alors dû intervenir sur le plan diplomatique, pour s’assurer que la fermeture des frontières n’incluait pas le transport des produits susmentionnés, utilisés dans l’activité minière, tant pour l’importation que pour l’exportation.

Au niveau des douanes, nous avons également demandé aux bureaux de douane d’accélérer le processus pour les applications liées à l’exploitation minière, pour l’importation d’intrants et pour l’exportation de produits commerciaux. Les procédures ont été accélérées; dans certains cas, nous avons même eu recours à des procédures d’urgence pour faciliter les échanges.

À ce jour, nous surveillons ces mesures et je m’assure d’intervenir personnellement, avec le Ministre des Finances, en cas de problème ou de blocage.

La baisse des prix du cobalt est-elle compatible avec sa position actuelle en tant que minéral stratégique, avec pour conséquence une redevance plus élevée?

C’est une question importante et je profiterai de cette occasion pour clarifier ce sujet.

Lorsque nous disons qu’un métal est stratégique, cela n’est pas lié à son prix. Cela signifie que le métal, en soi, est stratégique dans notre programme économique. Peu d’autres pays produisent du cobalt et nous voulons positionner la RDC comme un producteur clé de cobalt sur la scène internationale.

Lorsque nous avons légiféré en 2018 et décidé de taxer les produits stratégiques à 10% de leur valeur marchande, le cobalt était vendu à environ 90 000 $ la tonne. Lorsqu’il est tombé à environ 38 000 $ la tonne, les miniers ont commencé à nous demander de revoir sa position stratégique.

Le cobalt est aujourd’hui à 29,800 $ la tonne. Quel autre métal est à ce prix en RDC aujourd’hui? Le cuivre, également un métal stratégique, est à 5,700 $ la tonne. Tous les autres métaux stratégiques ont un prix inférieur au cobalt.

Lorsque nous discutons avec les miniers, nous essayons de comprendre quel est le prix minimum avant que le cobalt ne soit plus rentable pour eux. C’est sur cette question que nous avons du mal à nous entendre. Quel est le coût de production et à quel niveau disons-nous que le cobalt n’est pas intéressant?

Pendant des années, le prix du cobalt oscillait entre 14 000 $ et 15 000 $ la tonne. Lorsque les grands projets ont commencé avec le cobalt en RDC, il valait la moitié de son prix actuel.

Comment peut-on prétendre qu’à 29000 $ aujourd’hui, il n’est plus stratégique?

Avec la pandémie COVID-19 augmentant l’utilisation de la technologie, pensez-vous qu’il y aura une tendance à adopter de nouvelles technologies d’automation pour améliorer l’efficacité opérationnelle, la productivité et la sécurité dans les mines? Si oui, quel serait l’impact sur le marché du travail en RDC?

Je pense que l’automation de l’industrie n’a pas commencé avec le COVID-19, elle est en cours depuis un certain temps. L’automation a amélioré les conditions de travail et évité la manipulation de produits dangereux ou le port de charges lourdes. Nous avons déjà des mines automatisées. J’étais à Kibali Gold récemment et tout le transport se fait de manière automatisée. Cela permet une meilleure sécurité des travailleurs et réduit les accidents. Ces technologies peuvent aider à sauver des vies.

L’homme est toujours nécessaire pour contrôler et superviser les opérations; il y aura toujours le besoin de travailleurs. Mais cela nécessite une main-d’œuvre qualifiée pour s’adapter aux nouvelles technologies. Je ne pense pas qu’il y aura des pertes d’emplois. Pour chaque innovation, il y a une évolution et un besoin de nouvelles compétences. Nous ne pouvons pas arrêter la technologie et les progrès de demain et nous devons trouver notre place et nous adapter.

A propos de DRC Mining Week

DRC Mining Week est organisée par Clarion Events Africa, l’un des principaux organisateurs d’expositions et de conférences à Cape Town à travers le continent dans les secteurs des infrastructures, de l’énergie et des mines. Parmi les autres événements bien connus de Clarion Events Africa, se trouvent African Utility Week & POWERGEN Africa, Africa Mining Forum, Nigeria Mining Week, Future Energy East Africa et Future Energy Nigeria. Clarion Events Africa fait partie du groupe britannique Clarion Events.Dates et lieu de DRC Mining Week :
Série de webinaires (en ligne) : 20 mai-30 sept 2020
Expo en direct et conférence : 7-9 octobre 2020
Emplacement: Hôtel Pullman Grand Karavia, Lubumbashi, RDC

Site Web: http://www.drcminingweek.com

Twitter: https://twitter.com/drcminingweek
Facebook: https://www.facebook.com/DRC-Mining-Week-156193451406496/ 
LinkedIN: https://www.linkedin.com/groups/4922857

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Lutte contre la faim alimentaire : La FAO mobilise 400 000 USD pour les projets maraîchers à Kinshasa

Partagez l'info économique!! Par Gracia Bolengalio L’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mobilisé 400 mille dollars américains pour soutenir les projets maraîchers à Kinshasa et sa périphérie en vue de contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire à Kinshasa, aggravée par la Covid 19. L’annonce a […]