Mobilisation de fonds pour lutter contre le Covid-19 : la province de Lualaba donne une leçon au gouvernement central

portaileco
Partagez l'info économique!!

Par Eddy Kazadi

La dicton gouverner c’est prévoir se conjugue parfaitement dans cette situation de crise sanitaire, surtout dans la mobilisation de fonds pour stopper cette pandémie. Pendant que le gouvernement central multiplie des réunions et fait des promesses comme lors d’une campagne électorale, dans la province du Lualaba on voit le mal de loin et on s’en cache.
Le gouvernement central a disponibilisé un montant de 1,8 million de dollars pour entamer la lutte contre cette pandémie, selon le ministre provincial de la santé publique.

La province du Lualaba n’a pas attendu d’avoir des cas positifs pour trouver des solutions. Elle veut mobiliser plus de 4 millions de dollars. Selon le Dircaba du gouverneur, atteindre 9 millions de dollars est leur souhait. Pour ce faire, le Lualaba compte sur la présence de nombreuses entreprises minières sur son sol pour atteindre cet objectif.

Entretemps, le président de la République fait l’annonce de la mise en place d’un fond de solidarité pour combler le manque de moyens du gouvernement, une annonce qui a le ton de ses habituelles promesses dont la concrétisation ne suit pas.

Pour aider le gouvernement à trouver les fonds pour l’éradication de ce virus létal, plusieurs propositions sont formulées, parmi lesquels l’orientation des fonds destinés au fonctionnement des ministères, qui du reste, ne tournent pas à plein régime, vers la lutte contre le covi-19.

Pendant que la maladie a déjà tué 6 congolais pour un total de 51 cas, les gouvernants réagissent au lieu de prévenir.

Malgré la mise en garde de la ministre de l’économie, Acacia Bandubola, contre la hausse des prix, les kinois continuent de voir leur pouvoir d’achat baisser face aux commerçants qui deviennent tous puissants. Les gouvernants n’y répondent que par des réunions et des communiqués sans nul effet sur terrain.


Il parait clairement qu’en République Démocratique du Congo, la culture de la prévention est quasi inexistante même au sommet de l’Etat. De la récente épidémie d’Ebola, nous n’avons tiré aucune leçon, que ce soit dans la mobilisation rapide des moyens financiers, humains et matériels, que des infrastructures sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Covid-19 à Kinshasa : montée en flèche de prix des produits hydro-alcooliques et des lave-mains (Constat)

Partagez l'info économique!!Par Mechack Wabeno/Interkinois.net Depuis l’annonce du ministère de la santé publique sur les différentes mesures d’hygiène que la population doit observer pendant cette période que la pandémie du Coronavirus sévit à Kinshasa, l’on observe dans différents marchés de la capitale congolaise une hausse vertigineuse de prix des solutions […]