Namibie : 254 millions $ de la BAD pour soutenir l’économie et développer des projets d’adduction d’eau

portaileco
Partagez l'info économique!!

La Namibie bénéficiera d’un financement de 254,4 millions $ de la Banque africaine de développement (BAD) pour soutenir son économie et développer des projets d’adduction d’eau. L’annonce a été faite cette semaine par l’institution sur sa plateforme en ligne.

Deux enveloppes financières ont été accordées au pays d’Afrique australe cette semaine.

La première consiste en un prêt de 129,4 millions $ visant à soutenir la gouvernance économique et la compétitivité de la Namibie en contribuant à fournir les liquidités indispensables et à renforcer la confiance des investisseurs envers le pays d’Afrique australe. Il permettra également d’appuyer les efforts du gouvernement namibien en matière de consolidation fiscale, d’améliorer la gestion des finances publiques et l’efficacité du secteur public tout en posant de solides bases pour l’industrialisation du pays.

La deuxième enveloppe quant à elle, est constituée d’un prêt de 121,7 millions $ et d’un don de 3,3 millions $ du Fonds fiduciaire de l’Initiative pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural afin de financer le « Programme de soutien au secteur de l’eau » en Namibie. Celui-ci vise à faciliter la production et le transfert durables des ressources en eau afin d’améliorer l’assainissement dans les zones rurales et « d’enrichir les capacités institutionnelles ». Ce, dans un contexte marqué par une sécheresse inquiétante qui menace d’affaiblir les performances économiques du pays.

« Le projet s’aligne sur les plans de développement national de la Namibie et sur une priorité du gouvernement, à savoir : l’amélioration de la disponibilité et de l’accessibilité de l’eau, un élément fondamental pour faire de la Namibie une nation prospère et industrialisée, d’ici 2030 », a indiqué la BAD.

@Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Cameroun : le non-respect des engagements de l’Etat empêche le décaissement d’un prêt de la Banque mondiale à la Sonatrel

Partagez l'info économique!!Dans son rapport 2019 sur les entreprises et établissements publics au Cameroun au 31 décembre 2018, la Commission technique de réhabilitation des entreprises des secteurs public et parapublic (CTR) révèle que la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel) court un risque financier. Selon les explications de la CTR, l’État a […]