One Planet Summit : la grande muraille verte bénéficiera d’un financement de 6,5 milliards de dollars

portaileco
Partagez l'info économique!!

La grande muraille verte, une initiative africaine pour lutter contre les effets du changement climatique en Afrique bénéficiera d’un financement de 6,5 milliards de dollars américains pendant 5 ans pour l’atteinte de ses objectifs. C’est un engagement pris par la banque africaine de développement (BAD) et plusieurs partenaires internationaux, au cours de la 4ème édition de la conférence One planet summit (forum sur le climat) qui s’est ouverte ce lundi 11  janvier à Paris.

« La Grande muraille verte fait partie du système de défense de l’environnement en Afrique¬  Un bouclier contre les assauts de la désertification et de la dégradation (de l’environnement). L’avenir de la région du Sahel en Afrique dépend de la Grande muraille verte. Sans elle, le Sahel risque de disparaître sous l’effet du changement climatique et de la désertification », s’est exprimé, par visioconférence depuis Abidjan en Côte d’Ivoire, Adesina Akinwumi le président de la BAD.

Communément appelée la grande muraille verte, cette initiative pour le Sahara et Sahel est de l’Union Africaine, dans le but de combattre les effets néfastes du changement climatique et de la désertification en Afrique. Le projet lancé officiellement en 2007 vise notamment la restauration des espaces verts africains devenus désertiques, en garantissant la sécurité alimentaire et en créant les emplois pour les Africains.

Pour le président de la banque africaine de développement, il est capital de favoriser une croissance qui tient compte de la protection de l’environnement.

« Au moment où nous remontons la pente face au coronavirus et à ses répercussions sur notre monde, nous devons réajuster notre modèle de croissance. Nous devons prioriser la croissance qui protège l’environnement et la biodiversité, et cesser de privilégier celle qui compromet notre bien commun ».

Pendant qu’elle n’émet que 4 pourcents de gaz à effet de serre, la zone la moins polluante du monde, l’Afrique est la partie du monde qui subit le plus les effets du changement climatique : sécheresses récurrentes, inondations, cyclones tropicaux. Selon les statistiques, 7 des 10 pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique dans le monde sont africains.

Par Eddy Kazadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

La Banque Mondiale promet d'investir plus 5 milliards USD au profit des pays africains frappés par la covid-19

Partagez l'info économique!! 11 pays africains frappés par la pandémie de covid-19 vont bénéficier d’un investissement de plus de 5 milliards de dollars de la Banque Mondiale au cours de 5 prochaines années. L’annonce a été faite lundi 11 janvier, à l’occasion de la 4ème édition de One Planet Summit […]