RDC : la Banque mondiale propose 1 milliard USD pour appuyer la gratuité de l’enseignement de base

portaileco
Partagez l'info économique!!

Le directeur des opérations de la Banque mondiale (BM) pour la RDC, Jean Christophe Carret a discuté lundi 21 janvier avec le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, des modalités d’appui de son institution à la gratuité de l’enseignement de base en RDC. Cet appui passera par le projet d’urgence sur l’équité et le renforcement du système éducatif pour une enveloppe de 1 milliard de dollars américains, repartie sur trois ans.

Jean Christophe Carret parle des grands axes de ce projet d’urgence qu’il va soumettre au conseil d’administration de la BM pour approbation :

« Le premier axe consiste à s’entendre sur où sont sur l’ensemble du territoire national les zones rouges, c’est-à-dire les zones où la politique de la gratuité a amené un afflux très important d’élèves supplémentaires dans les écoles. Une partie de ce projet va permettre au gouvernement de construire en urgence des salles de classe nécessaires à l’accueil des nouveaux élèves ».

L’autre volet du projet va porter sur l’identification des enseignants qui pour l’instant ne sont pas payés. « Le troisième axe, c’est de s’entendre sur une charte, un code de conduite que devront signer tous les enseignants », a-t-il expliqué.

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC précise que cet appui va permettre au gouvernement de mettre fin progressivement à la disparité dans la qualité des enseignants dans le secteur primaire.

« Il faut s’entendre que quand les nouveaux enseignants recrutés, qu’ils soient recrutés à travers un examen. On parle d’un possible examen de ce projet par le conseil d’administration à la fin du mois de mars et l’entrée en vigueur de ce projet interviendra dans les semaines qui suivront », a annoncé Jean Christophe Carret.

Radio Okapi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Crédit Suisse insiste, le Mozambique lui est redevable de 622 millions $ et doit les rembourser

Partagez l'info économique!!Le groupe bancaire Crédit Suisse est décidé. Le gouvernement du Mozambique devra lui rembourser la somme de 622 millions $ et les intérêts qui y sont associés. Cette somme représente la garantie souveraine et partielle obtenue dans le cadre d’un prêt de 2 milliards $ qui avait été accordé à […]