RDC : le gouvernement Ilunkamba face à son plus grand défi économique et financier

portaileco
Partagez l'info économique!!

Par Eddy KAZADI

Gouverner c’est prévoir dit-on. En République Démocratique du Congo, l’on se demande si c’est le cas. Face à l’épidémie de coronavirus, les mesures à prendre en cas d’une large propagation vont sérieusement mettre à mal les caisses du Trésor et des partenaires de l’Etat. L’on jugera certainement l’étoffe de ce gouvernement en ce moment. Car comme disait Martin Luther King, la véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.

Comptant à ce jour sept cas diagnostiqués positifs au Covid-19, le gouvernement qui s’est réuni ce mardi 17 mars, va annoncer de grandes mesures pour contrer la propagation massive de la pandémie. L’on parle déjà de la fermeture des écoles et universités, en plus de l’interdiction de toutes les activités récréatives. Cela implique que beaucoup de personnes devront rester à la maison sans travailler.

Le gouvernement va-t-il indemniser les travailleurs qu’il va forcer à rester chez eux ?

Que ce soit pour les fonctionnaires, les indépendants ou les employés du secteur privé, la question reste la même : comment vont-ils survivre sans sortir (travailler) ?

Dans un pays où la majeure partie de la population vit au jour le jour, l’on se demande comment le gouvernement va la prendre en charge.

Dans les pays où le confinement est déjà en application, comme en France, leur gouvernement y a pensé. En effet, chaque travailleur forcé à rester chez lui est payé entre 80% et 100% de son salaire, qu’il travaille à distance ou pas. Dans certains cas, l’employeur paie des avances et sera indemnisé par l’Etat et dans d’autres, l’Etat exonère les entreprises de certains taxes durant toute la période de cette crise sanitaire.

Les employeurs en RDC accepteront-ils de continuer à rémunérer leurs employés sans travailler ? Car certaines charges ne pourront pas être gérées à distance.

Quelle garantie ont-ils pour garder leur travail après cette pandémie ?

Ces questions, les gouvernants devront y répondre favorablement en vue de maintenir l’équilibre économique du pays.

La mobilisation des recettes sera mise à mal, un grand coup pour un budget très ambitieux

Les ministères et les services en charge de la mobilisation des recettes chantent nuit et jour leur détermination à travailler d’arrache-pied pour la réalisation du budget 2020, estimé surréaliste.

Avec cette épidémie, autant le dire, ces services ne seront pas en mesure de réaliser leur prévision. Les trafics dans les différents points d’accès du pays vont diminuer voire s’arrêter. Les entreprises et commerces qui vont fermer auront du mal à payer les taxes.

En plus, en vue d’accentuer les mesures préventives et freiner la propagation du virus, des moyens conséquents devront être mobilisés par l’Etat congolais. Malgré l’aide de partenaires, l’Etat devra mettre la main dans les poches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

RDC/technologie : le sommet africain d’internet prévu à Kinshasa reporté

Partagez l'info économique!!Par Eddy Kazadi La maladie à coronavirus continue de bouleverser les calendriers. Le sommet africain d’internet (AIS) prévu à Kinshasa du  31 mai au 12 juin est reporté à cause de cette pandémie. Le responsable des fournisseurs d’internet en RDC Laurent Ntumba l’a annoncé ce mercredi 18 mars […]