RDC-USA : les deux pays ont échangé sur les mesures pour la mobilisation des recettes congolaises

Partagez l'info économique!!

Souvent en difficulté dans la mobilisation des recettes pour faire face aux dépenses du pays et ainsi réaliser les prévisions budgétaires, la RDC est toujours en quête des voies et moyens pour ce faire mais également pour devenir plus attrayante aux yeux des investisseurs. C’est dans ce cadre que le ministre congolais des finances Nicolas Kazadi a échangé, mardi 11 mai, avec l’ambassadeur américain en RDC Mike Hammer.

Selon le diplomate américain, la lutte soutenue et acharnée contre la corruption est la force motrice qui permettra d’améliorer les conditions de vie des congolais mais aussi attirer plus d’investissements sur son territoire.

« Nous avons parlé dans le cadre de notre partenariat privilégié pour la paix et la prospérité entre les USA et la RDC, comment on peut travailler ensemble pour améliorer la situation du citoyen congolais (…) La chose la plus importante est la lutte contre la corruption. S’il y a des progrès dans le cadre de la lutte contre la corruption et l’insécurité, je suis sûr qu’il y aura plus d’investissements », a-t-il déclaré.

Dans le concret, les deux pays étudient la possibilité d’une aide américaine, à travers le département du trésor (équivalent du ministère des finances) et le FBI, à l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) pour renforcer ses capacités dans l’accomplissement de ses taches.

« Nous avons parlé de la possibilité de faire des trainings à travers notre département du trésor, aussi le ministère de la justice, notre FBI, pour aider l’agence contre la corruption mais aussi les efforts du ministre des finances pour améliorer la situation des recettes », a-t-il ajouté.

Signalons que Nicolas Kazadi et Mike Hammer ont également discuté sur la situation économique de la République Démocratique du Congo et sa coopération avec la banque mondiale et le fonds monétaire international.

Par Eddy Kazadi 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *