Taxe sur le téléphone : en substance, Kibassa n’a que faire de la lutte contre la contrefaçon, seul l’argent l’intéresse

portaileco
Partagez l'info économique!!

Le message est clair et nette comme de l’eau de roche. Monsieur le ministre des Postes Télécommunications Nouvelles Technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC) n’a que faire de la lutte contre la contrefaçon des téléphones mobiles en République Démocratique du Congo, encore moins de la santé de la population grâce à qui, il est aujourd’hui ministre. Tout ce qui l’intéresse c’est l’argent de misère de ce peuple qui souffre en martyrs, rançonné de toutes parts. C’est tout ce qu’on lit entre les lignes.

Sinon comment peut-on comprendre qu’en cas de manque de paiement de la taxe du ministre Kibassa, dans les 60 jours qui suivent votre téléphone est coupé, vous renvoyant ainsi au moyen âge, mais que pour un téléphone contrefait, qui peut représenter danger pour son utilisateur, le cher ministre vous laisse tranquillement deux ans sans bouger le doigt. Et après dire que l’on veut lutter contre la contrefaçon ? Autant dire que le seul intérêt est de se faire rapidement de l’argent.

Lors de sa sortie médiatique sur une radio de la place, le ministre des PT-NTIC Augustin Kibassa a clairement expliqué son désintérêt pour cette population qu’il prétend protéger en faveur de l’origine même du mal, l’argent.

Signalons que le moratoire sur la mise en pratique  prend vie dès ce jeudi 24 septembre, date annoncée pour le lancement du fameux RAM.

Par la rédaction de Portaileco.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

En seulement deux heures, Tesla a perdu 20 millions de dollars en bourse

Partagez l'info économique!! Le constructeur automobile de voitures électriques Tesla a perdu, en seulement deux heures, 20 millions de dollars de son action boursière. En tout, le constructeur des voitures du futur a perdu 50 millions de dollars en bourse ce mardi. Cette grosse somme équivaut à 12% de sa […]