Transport : l’aéroport international togolais sur la voie de migrer vers les énergies renouvelables pour ses besoins d’électricité

Partagez l'info économique!!

L’aéroport international du Togo, Gnassingbé Eyadéma (AIGE), est sur la voie de migrer vers les énergies renouvelables pour ses besoins en alimentation électrique. En effet, ce pays compte construire une centrale solaire photovoltaïque lui permettant de couvrir tous les besoins d’électricité de son aéroport, de la porte d’entrée de la capitale et donc du pays. 

« Dans la perspective de couvrir les besoins énergétiques de l’AIGE, de s’aligner sur les ambitions du pays en matière de production de l’électricité à base des sources d’énergies renouvelables et de s’inscrire dans le développement durable, la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin (SALT) décide de construire une centrale solaire photovoltaïque », indique un document de l’institution.

Pour le moment, aucun détail concernant la capacité réelle de la future installation solaire photovoltaïque n’a été communiqué. Toutefois, sa production en électricité permettra de couvrir les charges actuelles de l’ensemble de l’aéroport.

La Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin a émis un avis à manifestation d’intérêt, valable jusqu’au 12 octobre, pour les entreprises désireuses de prendre en charge le contrôle et la surveillance des travaux de construction de la centrale solaire.

Par Eddy Kazadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *