Vaccin ou traitement contre la Covid-19 : les solutions africaines n’attirent pas d’investissements

portaileco
Partagez l'info économique!!

Par Eddy Kazadi

Dans la quête des solutions pour en finir avec le coronavirus, une autre lutte se porte bien, celle de l’enseigne qui gagnera le marché pour produire à grande échelle le produit curatif et/ou préventif à administrer aux patients. Le nombre de personnes qui vont recevoir le vaccin est tellement grand que les investisseurs se précipitent pour investir dans les enseignes pharmaceutiques et de la recherche biotechnologique qui mènent les recherches.

Dans ce marché très lucratif, tous les investisseurs se rouent vers les laboratoires et les solutions concoctées en Europe et en Amérique, tournant catégoriquement le dos aux solutions africaines, qui ont pourtant prouvé leur efficacité selon les essais effectués localement. Est-ce par manque de structuration, d’équipement ou de crédibilité ?

Cette situation démontre que seuls les africains peuvent booster les productions locales et leur donner du crédit. Oui, le vaccin contre la Covid-19 mis sur pied au Madagascar est un produit made in Africa et devrait trouver faveur auprès des africains en vue d’éradiquer ce virus. Un tel acte serait un grand pas vers le déterminisme de la consommation interafricaine. Mais pour cette solution malgache, même les africains ne se pressent pas et les propos réticents de l’OMS à l’égard des essais d’origine africaine ne facilite pas les choses.

Les enseignes qui suscitent l’intérêt des investisseurs ne sont pas toujours plus concret dans leur solution que les africains. Certaines reçoivent les investissements sur base de promesses.  L’entreprise Moderna, par exemple, n’a mis aucun vaccin sur le marché mais les investisseurs lui sont très favorables. Et ce, sur base de l’annonce des tests réussis sur 8 personnes. Cette nouvelle a considérablement augmenté  sa valeur boursière la faisant évoluer à près de 30 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Le Go-pass a généré 138 millions de dollars en 5 ans

Partagez l'info économique!!Par Eddy Kazadi Dans l’intervalle compris entre 2014 et 2019, le Go-pass a généré des recettes de 138 millions de dollars américain. L’information est reprise dans un document écrit du ministre des transports, Didier Mazenga qui date du 20 mai, répondant aux préoccupations d’un député national sur la […]